La région de la constellation de Orion sous plusieurs lumières

Orion, le grand Chasseur (Le Géant, le Guerrier céleste)
Orion


Par Gilbert St-Onge & Lorraine Morin Club Astronomie de Dorval et la SAM (Montréal) Québec Canada.

Le but de ce travail est de mettre à la disposition de tous des images du ciel nocturne, dans différents filtres que l'on utilise. Soit les filtres B, V, R, I, de la série de JOHNSON et un filtre Ha d'une bande passante de 10nm centrée sur le Ha. En plus d'un filtre I-Rouge qui est efficace à 830nm et plus, soit jusqu'à environ 1100nm dans notre cas. En plus des filtres F/1, F/2, F/3. L'utilisation des différents filtres est bien identifiée pour chaque image (Courbe de réponse dans quelle région du spectre). Ainsi que que quels sont les principaux éléments en émission pour chaque filtre.

Toutes ces images proviennent de nos instruments. Elles ont été prises par un télescope de type Schmidt Cassegrain de 8 pouces (200 mm) d'ouverture à un rapport focale de F/6.3, (1260 mm). La résolution théorique est d'environ 1,5 seconde par pixel.

Quelques images proviennent du télescope Schmidt Cassegrain de 11 pouces d'ouverture à F/5 et F10 (elles sont identifiées). Donc à des focales de 1400 mm ou 2800 mm. La caméra CCD utilisée n'étant pas la même, la résolution par pixel est donc de : à F/5 ~ 4 secondes et à F/10 ~2 secondes.

Les principaux collaborateurs; Gilbert St-Onge, Lorraine Morin, Michel Richer, André Gendron,

Ces images peuvent servir à des travaux portant sur des sujets sérieux en autant que leurs sources sont bien identifiées.

Orion est certainement la constellation à observer pendant la saison hivernale. À l'exception de la Grande Ourse, c'est probablement la constellation la plus facile à trouver dans le ciel, avec ses trois étoiles de la ceinture, très proches l'une de l'autre et de seconde magnitude et une paire d'étoiles de première magnitude soit Bételgeuse, la géante rouge qui est l'épaule gauche du Chasseur et l'étoile double Rigel qui est son pied droit.

Les liens directs vers :

# Un portrait de M42 La nébuleuse de Orion Filtres BVRI Ha IR

http://www.lasam.ca/photoastro/Etudes/M42/M42.html

# NGC 2261 10 ans d'observation

http://www.lasam.ca/photoastro/Etudes/NGC2261/NGC2261.html


Elles sont nombreuses les étoiles d'Orion qu'on peut facilement reconnaître.

Un dessin de la grande nébuleuse de Orion M42 (elle est visible à l'oeil nu !) Orion en filtres F123, B V R I Ha IR

http://www.lasam.ca/photoastro/Etudes/M42/M42.html

Une carte de la région de la constellation de Orion
Une photo de la constellation de Orion

 

Les principales étoiles de la constellation de Orion

La tête du Chasseur
*Lambda (l) Mag 3.66 Spectre O8 e.
Double blanche avec un soupçon d'ambre. PA 43, Séparation de 4.4".

Les quatre coins de la constellation
*(alpha)
a Bételgeuse (L'épaule gauche du chasseur) Mag 0.50, Spectre MI I ab.
Géante rouge variable, plutôt orange rouge.

*(beta)
b Rigel (Le pied droit du chasseur) Mag 0.12, Spectre B8.
Super géante blanche chaude très brillante (plus brillante que alpha) et d'une beauté étincelante.

*(gamma)
g Bellatrix (L'épaule droite du chasseur) Mag 1.64, Spectre B2.
La faible nébulosité entourant l'étoile n'est qu'une portion de la grande nébuleuse d'Orion.

*(kappa)
k Saïph (Le genou gauche du Chasseur) Mag 2.06, Spectre B0.5 ou 1a Super géante.

La ceinture
*(delta)
d Mintaka (L'étoile la plus à l'ouest de la ceinture) Mag 2.23, Spectre B0.
Binaire à éclipse. Période de 5.7325 jours.

*(epsilon)
e Alnilam (L'étoile au centre) Mag 1.70, Spectre B0.
Étoile super géante, entourée de la nébulosité NGC 1990.

*(zeta)
z Alnitak (L'étoile la plus à l'est de la ceinture) Mag 1.79, Spectre 09 ou B0.
Une belle étoile triple difficile. Couleur difficile à déterminer.

* (sigma)
s à environ 1° sud-ouest de Zeta Orionis. Mag 3.73, Spectre 09.5.
Système multiple contenant 5 composantes visibles.

L'épée
*(theta Orionis)
q, l'étoile multiple (Trapèze) dans le coeur de la grande nébuleuse d'Orion.
* (iota)
i à un demi degré au sud de la nébuleuse d'Orion, l'extrémité sud de l'épée.
Mag 2.77, Spectre 09. Très belle étoile double.

Il y a de très nombreuses étoiles variables et doubles dans la constellation. En voici quelques-unes

Étoiles doubles d'Orion
Iota (i)Ori A.D. 05h 35m 25.0s Déc. -05° 54' 36".
blanc éclatant et bleu pâle, Mag 2.8 et 6.9, PA 141, Sep 11.3".
Theta (q) Ori le trapèze dans le coeur d'Orion, étoile quadruple (on en voit 6).

Étoiles variables d'Orion
Alpha (a) Ori (Bételgeuse) A.D. 05h 55m 10.3s Déc.+07° 24' 25".
M/m 0.10 à 1.30, période de 2335 jours, Semi régulière.
U Ori A.D. 05h 55m 49.2s Déc. +20° 10' 30".
M/m 4.8 à 13.0, période de 368.3 jours, Type Mira.

# M42 en lumière visible (pas de filtre)

# ngc1977 en lumière visible (pas de filtre)

# M78 en lumière visible (pas de filtre)

# ngc2024 en lumière visible et en InfraRouge

# La tête de cheval en lumière visible et en InfraRouge

# FU Orionis en lumière visible (pas de filtre)

# ngc2245 en lumière visible (pas de filtre)

# ngc2261 en lumière visible et en InfraRouge

# ngc2064 en lumière visible (pas de filtre)

Allez voir notre travail plus complet concernant la nébuleuse de Orion ### Messier 42 en filtres BVRI Ha IR;

http://www.lasam.ca/photoastro/Etudes/M42/M42.html

M42 A.D. 05h 35.3 Déc. -05° 23'
L'objet principal de la constellation d'Orion est sans aucun doute M42, la Grande Nébuleuse d'Orion, très bel exemple d'une nébuleuse diffuse et l'un des plus beaux objets que l'on puisse trouver dans les cieux. Magnifique objet. Pouponnière d'étoiles.
Au coeur de la nébuleuse d'Orion on trouve la région du Trapèze et Theta Orionis étoile multiple probablement la plus connue et l'une des plus intéressantes dans un petit télescope.

M43 A.D. 05h 35.5 Déc.-5°16'
Une portion détachée de la nébuleuse M42, au nord de cette dernière et plus petite. Objet remarquable, très brillant, rond avec une queue. Dans Orion.


NGC 1977 A.D. 05h 35.4 Déc.-04°46'
À environ un demi degré au nord de la nébuleuse M42, il y a les étoiles 42 et 45 Orionis entourées de la nébulosité NGC 1977, beaucoup plus pâle. Bandes sombres. Visible aux jumelles. Dans Orion.

À droite, en haut, une image en filtre IR (830nm à 1100nm) de NGC1977.

En émission Proche IR (continuum).
[SIII] à 953 nm

Comparez-la à l'image du bas qui elle est sans filtre.

M78 A.D. 05h46.7 Déc. +00°04'
Nébuleuse diffuse, brillante, localisée à environ 2.3° N-E de Zeta Orionis, pratiquement sur l'équateur céleste. Elle réfléchit la lumière de l'étoile HD 38563. Visible aux jumelles. Dans Orion.

NGC 2024 A.D. 05h41.9 Déc. -01°50'
Une nébuleuse par émission, tache de lumière complexe, probablement excitée par Zeta Orionis à environ 15 minutes d'arc S-S-O. Elle est traversée par une bande foncée, large, qui va du nord vers le sud. L'étoile est visible à l'oeil nu. Dans Orion.

B33 A.D. 05h 40.9 Déc. -02°28'
Un nuage de poussière sombre qui ressemble à la tête d'un cheval fantôme s'élevant en silhouette devant la nébuleuse par émission IC 434. La source d'énergie illuminant IC 434 est Sigma Orionis. La tête de cheval est une protubérance du nuage obscur. Objet très difficile à observer. Dans Orion.

À droite en haut la région en IR

En émission Proche IR (continuum)
[SIII] à 953 nm

FU ORI (1987) A.D. 05h44m40.8s. Déc. 09°04'21"

Étoile variable particulière, elle est, en 1990, à une magnitude près de ~11.3. Elle est aussi accompagnée de nébulosité. Dans Orion.

La constellation de La Licorne

Les objerts intéressants dans la constellation de Monoceros (La Licorne)

NGC 2244-46+ Il se situe à A.D. 06h32.3m Déc. 05°03'

Un amas d'étoiles et la superbe nébuleuse de la Rosette. Un magnifique objet à photographier, très étendu. Il se voit aux jumelles dans un très bon ciel noir, mais il est suggéré d'utiliser un filtre à nébuleuses pour mieux l'apprécier au télescope. Dans La Licorne.

NGC 2245 A.D. 06h32.7' Déc. 10°10'

Une petite nébuleuse par réflexion et nébuleuse diffuse. Elle est assez petite et de magnitude ~10.8, elle est très difficile à observer dans un petit instrument; par contre l'étoile, elle, serait sûrement assez facile. Dans La Licorne.

NGC 2261 A.D. 06h39.2m Déc. 08°44'

La fameuse nébuleuse variable de Hubble. Celle-ci est de forme cométaire et est associée à l'étoile jeune R Monoceros. On peut l'observer dans des instruments de 6 pouces de diamètre lorsque la luminosité de l'étoile est à son maximum. Dans La Licorne. Vous trouverez dans la section recherche de ce travail, un papier qui traite de 10 années de recherche que nous avons effectuées et qui porte sur l'objet NGC 2261.

L'image du haut est en Infrarouge 830nm +

En émission Proche IR (continuum)
[SIII] à 953 nm


L'image du bas est en lumière visible (aucun filtre)

Les images au C11 à F/10 sur CCD SBIG ST6

de St-Onge et Morin.

http://membres.lycos.fr/cdadfs/imagesgl/ngc2261/2261.htm

NGC 2264 La nébuleuse (Cone nebula).

A.D. 06h38.2m Déc. 09°57'


Il s'agit d'un objet difficile à observer, mais intéressant à photographier. Celui-ci se situe tout près de NGC 2261. Une nébuleuse très pâle près de quelques étoiles assez brillantes. L'image du haut nous montre les nébulosités près de l'étoile S de La Licorne, et la photo du bas nous montre la silhouette de la nébuleuse en Cône dans un ciel de très mauvaise qualité. Dans La Licorne.

 

Références et consultations :
-Burnham, Robert jr.,
Burnham’s Celestial Handbook,
New York, Dover Publication inc., 1978.
-Dibon-Smith, Richard,
StarList 2000, New York,
John Wiley & Sons, 1992.
-Mallas & Kremer,
The Messier Album, Cambridge, Mass.
Sky Publishing Corporation, 1980
-Vickers, John C.,
The Deep Space Field Plan, Cambridge, Mass.
Sky publishing corporation, 1989
.

Les images sont de
Gilbert St-Onge, Lorraine Morin, Michel Richer.

Retour